Un exemple d’activité de BPH autour du muscle en série ST2S

Une séance originale et efficace de Biologie et physiopathologie humaines (BPH) en série Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) conçue par Mme MASCLE (lycée Rostand, Caen).
Elle est d’une durée d’environ 1h30 à 2h et se présente sous la forme d’ateliers tournants par groupe de 4-5 élèves autours du thème du muscle.

Objectif : programme de 1ère ST2S BPH partie 2 :

  • le muscle, la cellule musculaire et sa contraction.
  • la jonction neuromusculaire

Stratégie pédagogique :

  • Organiser des ateliers croisés autour d’un élément commun, le myocyte.
  • S’appuyer sur 2 constantes du programme de BPH : les différents niveaux d’organisation du corps humain et la relation structure fonction
  • Varier : les activités demandées (découverte, mobilisation de connaissance, réflexion, intégration), les types de ressources (vidéo, article, photos, lames microscopiques), les traces écrites (schéma, tableau, photo, poster animé).
  • Faire bouger les élèves dans la salle pour séparer les activités.

Les 4 ateliers :

  1. Le muscle : découvrir à l’aide d’une ressource vidéo l’organisation du muscle strié squelettique et faire le lien avec l’observation microscopique de coupes longitudinales et transversales de muscle strié squelettique.
Vidéo ressource : service ICAP université Lyon1, Le muscle squelettique : organisation et architecture [vidéo en ligne], Youtube, disponible sur
www.youtube.com/watch?v=c6PbymeF98c, consultée le 7 Décembre 2019, 1 vidéo, 3 min.
  1. Myocyte : mobiliser des connaissances déjà vues (1ère partie du programme) sur l’ultrastructure cellulaire pour relever, d’après un article ressource, les particularités des myocytes. Mettre en lien ces particularités de structure avec la fonction de contraction du myocyte.
Article ressource : Le muscle squelettique, AFM, savoir et comprendre, juin 2003, [en ligne] disponible sur www.afm-telethon.fr/sites/default/files/le_muscle_squelettique_0306.pdf, le consultée le 7 Décembre 2019
-# Myofibrille : à l’aide de petit matériel à manipuler et de photos de sarcomères, mettre en réflexion les élèves sur l’agencement des myofilaments avant et après contraction, pour émettre une hypothèse sur le mécanisme de la contraction à l’échelle de la myofibrille. Sarcomère relâché / Sarcomère contracté & Disposition du matériel sur les photos à l’aide du schéma de la structure d’une myofibrille.
  1. Jonction neuromusculaire : intégrer le fonctionnement de la jonction neuromusculaire (vu dans une activité précédente) pour une reformulation sous forme de poster animé (a ensuite donné lieu à une évaluation orale et à la réalisation d’une capsule).
Capture d’une capsule montrant de façon chronologique le fonctionnement de la synapse neuro musculaire à l’aide du poster animé

Bilan : les ateliers myofibrilles et jonction neuromusculaire qui impliquaient la manipulation de petit matériel sont ceux qui ont le plus marqué les élèves et ont pu être efficacement réutilisés ensuite.

Partager